ARTHRITE DE LA MÉTACARPO PHALANGIENNE DU POUCE

ARTHRITE DE LA MÉTACARPO PHALANGIENNE DU POUCE

Définition

L’arthrite de la de la base de la pouce est une destruction progressive des cartilages d'une ou de l'autre articulation ou des deux articulations de la base du pouce.

L'atteinte peut concerner l'articulation entre l'os du poignet (trapèze) et la phalange du pouce. C'est une atteinte trapézo-métacarpienne. Elle peut concerner l'articulation entre l'os du poignet et l'os scaphoïde. C'est l'atteinte scapho-trapézienne.

Symptômes

Le signe le plus fréquent de cette pathologie est la douleur à la base du pouce, notamment sur la face externe du poignet. Cette douleur s’intensifie lorsque le patient bouge le pouce ou le poignet. En plus de cela, une enflure peut apparaître au niveau du poignet et à la base du pouce.

Par ailleurs, cette affection diminue la fonction du membre en général. Elle atténue également l’amplitude des mouvements du pouce lors d’une flexion ou d’une extension. La force de préhension est également limitée. Le patient peut également ressentir des picotements et des engourdissements sur la partie dorsale du pouce et de l’index.

Parmi les signes avant-coureurs qui doivent alerter, on compte une douleur qui est ressentie lors du serrage du poing, du maintien d’un objet ou lorsque la personne porte des charges. Certains signes avant-coureurs empêchent le patient d’accomplir les simples activités de la vie quotidienne, comme boutonner un vêtement.

Diagnostic

Le spécialiste procède à un examen pour découvrir la présence de :

  • Une douleur à la palpation de la zone atteinte.

  • Une impotence fonctionnelle du pouce.

  • Un gonflement à la base et au bord interne du pouce.

  • Souvent une ecchymose.

Le médecin cherchera à l’examen clinique la présence d’une laxité en valgus au diagnostic qui signe la rupture du ligament. Cette laxité articulaire sera responsable à plus ou moins long terme de l’apparition d’une arthrite de l’articulation métacarcpo phalangienne.

Parfois ce diagnostic du pouce n’est pas réalisable en urgence et il est nécessaire d’immobiliser le pouce quelques jours afin de permettre l’examen clinique une fois que les douleurs sont moins importantes.

Les radiographies du pouce permettent de rechercher une fracture associée, elles recherchent un arrachement osseux signant la rupture ligamentaire.

Plus rarement on réalise une IRM. Normalement, l’examen clinique et les radiographies suffisent à faire le diagnostic. L’IRM peut être utile en cas de retard de prise en charge initial ou de doute diagnostique.

Étiologie

Cette pathologie se rencontre fréquemment suite à un traumatisme qui écarte brutalement le pouce, elle est surtout générée par les tâches et les gestes répétitifs du poignet et du pouce, par exemple l’utilisation de pinces, le déroulement d’un rouleau de tissu ou l’écriture.

Elle peut également être causée par le port d’un jeune enfant qui a pour effet de positionner la main et le pouce en extension.

Épidémiologie

Elle est fréquente chez les personnes qui effectuent des mouvements simultanés du pouce et du poignet, par exemple, les cuisiniers, les pâtissiers, les travailleurs de bureau, les musiciens.

A l’échelle sportive, elle se rencontre chez les joueurs de tennis, sports de ski, sports de ballon, sports de combat, chute à vélo ou en deux roues de manière plus générale.

En général, on estime que cette pathologie touche 60 % de la population de plus de 65 ans. Le patient type est une femme de plus de 50 ans.

Traitement

La prise en charge de l’arthrite du pouce vise, en premier lieu, à calmer la douleur et à limiter l’inflammation au moyen de :

 

  • Une application de la glace sur le pouce pendant une dizaine de minutes, à raison de trois fois par jour.​

  • L’administration des médicaments anti-inflammatoires.

  • Une attelle immobilisant le ou les doigts sensibles, permet d’éviter les mouvements involontaires douloureux

  • Thérapie de physiothérapie, qui peut être manuelle, par ultrasons, interférentiels, glace ou laser.

  • Le traitement par ondes de choc radiales peut être envisagé.

  • En cas d’arthrite très sévère et de handicap important, une intervention chirurgicale peut être envisagée pour réparer le ligament latéral interne.

Références bibliographiques

  1. Earp B, Cefalu C, Blazar P. Thumb Metacarpophalangeal Joint Arthritis. J Am Acad Orthop Surg. 2019 Dec 1;27(23):e1029-e1039. doi: 10.5435/JAAOS-D-18-00683. PMID: 31356425.

  2. Nishimura K, Uehara K, Miura T, Ohe T, Tanaka S, Morizaki Y. Factors Associated With Surgical Intervention for Osteoarthritis of the Thumb Carpometacarpal Joint. J Hand Surg Am. 2021 Sep;46(9):817.e1-817.e7. doi: 10.1016/j.jhsa.2021.01.009. Epub 2021 Mar 13. PMID: 33726935.

TRAITEMENT RECOMMANDÉ

TRAITEMENT RECOMMANDÉ

Arthrite de la métacarpo phalangienne du pouce par Exo Médical, le spécialiste des ondes de choc