ÉPICONDYLITE MÉDIALE ET LATÉRALE

ÉPICONDYLITE MÉDIALE ET LATÉRALE

Définition

Une épicondylite médiale et latérale est une affection douloureuse touchant le coude. Elle est provoquée par l’atteinte des muscles et plus particulièrement des tendons permettant de les fixer sur l’épicondyle.

Les épicondylites sont expliquées par des micro-déchirures des tendons. En effet, les tendons sont constitués de fibres solides non étirables. Ainsi, si elles subissent des contraintes trop importantes ou des chocs soudains, elles peuvent se déchirer.

Symptômes

L'épicondylite médiale et latérale peut se manifester par une grande sensibilité au toucher de la face externe du coude. Cette sensibilité devient douloureuse et la douleur peut s'étendre vers l'extérieur lorsque le poignet et le coude accomplissent certains mouvements, par exemple :

  • Plier le poignet en gardant le coude tendu.

  • Tenter de redresser le poignet contre résistance tout en gardant le coude tendu.

  • Tenter de plier la main vers l'arrière contre résistance, tout en gardant le coude tendu.

  • Tenter de redresser les doigts contre résistance.

Diagnostic

Pour découvrir la présence de cette pathologie, le médecin exerce d’abord un diagnostic clinique :

  • Le mouvement de relèvement/flexion du poignet, se traduit par des douleurs souvent d’apparition brutale.

  • La douleur peut aussi être provoquée par la tenue ferme en main (poing serré) d’un objet surtout s’il est lourd et d’autant plus s’il est vibrant ou s’il représente un porte à faux (raquette de tennis, club de golf, pinceau, marteau).

Par ailleurs, le diagnostic par imagerie permet de confirmer la présence de l’épicondylite et d’isoler la présence d’autres affections : l’échographie et l’IRM objectivent en général les phénomènes inflammatoires ou dégénératifs.

Épidémiologie

L’atteinte de l’épicondylite médiale et latérale représente 19 % des cas de troubles musculo-squelettiques affectant les membres supérieurs.

En France, l’épicondylite concerne annuellement 1 à 3 % des adultes. Elle touche plus volontiers les personnes entre 40 ans et 60 ans et représente 80 % des pathologies liées au coude.

La fréquence de cette affection s’est par ailleurs accrue ces dernières années dans la population française : une augmentation de 20 % du nombre de cas entre 1995 et 2005.

Traitement

Traitement

La prise en charge de l’épicondylite peut prendre plusieurs formes selon le degré de l’affection chez le patient :

  • Immobilisation du poignet à l’aide d’un soutien adapté pour le maintenir en extension, et ainsi soulager la tension des muscles de l’avant-bras.

  • Application d’une bande maintenant une pression soulageant coude et avant-bras.

  • Application trois à quatre fois par jour d’une poche de glace sur la zone douloureuse.

  • Administration des anti-inflammatoires.

  • Infiltration de cortisone dans la zone inflammatoire par injection locale.

  • physiothérapie

  • physiothérapie par des massages profonds.

  • L’application d’ondes de choc qui, par percussion sur le coude, vont attendrir les fibres musculaires et calmer la douleur.

  • En cas de douleurs continues et résistantes à tout traitement, une intervention chirurgicale peut être envisagée pour allonger les fibres musculaires lésées.

Étiologie

Cette pathologie touche les personnes exerçant certaines professions (comme le bricolage) ou certains sports spécifiques (comme le tennis qui est responsable de 5 à 10 % des cas d’épicondylite).

Elle a pour origine de mouvements de serrage d’un manche, de rotation de l’avant-bras couplée à une flexion du poignet, ou pour frapper quelque chose avec la main.

Par ailleurs, la répétition de mauvais gestes, l’absence de temps de récupération, le froid et l’exposition à des vibrations sur le lieu de travail sont des éléments aggravant la maladie.

Epicondilite médiale par Exo Médical, le spécialiste des ondes de choc
Epicondilite médiale par Exo Médical, le spécialiste des ondes de choc

Références bibliographiques

  1. Tarpada SP, Morris MT, Lian J, Rashidi S. Current advances in the treatment of medial and lateral epicondylitis. J Orthop. 2018 Feb 2;15(1):107-110. doi: 10.1016/j.jor.2018.01.040. PMID: 29657450; PMCID: PMC5895908.

  2. Amin NH, Kumar NS, Schickendantz MS. Medial epicondylitis: evaluation and management. J Am Acad Orthop Surg. 2015 Jun;23(6):348-55. doi: 10.5435/JAAOS-D-14-00145. PMID: 26001427.

TRAITEMENT RECOMMANDÉ

TRAITEMENT RECOMMANDÉ

Epicondilite médiale par Exo Médical, le spécialiste des ondes de choc