LÉSIONS MUSCULAIRES

LÉSIONS MUSCULAIRES

Définition

La lésion musculaire est une atteinte du muscle d'origines diverses. Elle fait partie des blessures les plus courantes dans le monde du sport.

Elle peut toucher de nombreux muscles dits striés squelettiques, qui se composent de fibres musculaires et prennent leur attache sur un os du squelette. Le plus souvent, la déchirure se produit au niveau de la cuisse ou du mollet.

Elle est de gravité variable, on distingue par ordre de gravité :

  • La crampe : contraction involontaire, douloureuse et transitoire d'un muscle ou d'un groupe de muscles.

  • La contracture : contraction prolongée et involontaire d'un ou de plusieurs muscles sans lésion de fibres musculaires, mais occasionnant des limites d'amplitude articulaire.

  • La courbature : microlésions musculaires suite à une sollicitation inhabituelle et traumatisante du muscle entraînant une douleur diffuse et retardée.

  • L'élongation : dépassement des limites d'élasticité du muscle par allongement brutal de celui-ci, entraînant une douleur vive, soudaine et une impotence fonctionnelle modérée.

  • La déchirure : rupture de quelques fibres musculaires avec apparition d’un hématome intramusculaire.

  • La rupture : rupture de l’ensemble des fibres d’un muscle entraînant une douleur vive pouvant entraîner une syncope. En fonction de la localisation, il s’agira d’une rupture ou d’une désinsertion (si la blessure se situe au niveau de l’aponévrose).    

Symptômes

Les signes et les symptômes varient en fonction de la gravité de la blessure et peuvent inclure :

  • Une douleur ou sensibilité.

  • Une rougeur ou ecchymose.

  • Un mouvement limité.

  • Des spasmes musculaires.

  • Un gonflement.

  • Une faiblesse musculaire.

Diagnostic

Il est très important de commencer le diagnostic par un interrogatoire, afin d’évaluer la nature et le degré des lésions musculaires chez le patient. Cet interrogatoire porte sur :

  • Les antécédents musculaires.

  • Les circonstances de survenue (choc direct, brutal ou progressif, prodromes, violence du traumatisme, cinétique du mouvement, poursuite de l’activité ou arrêt immédiat).

  • Le ressenti du sportif (sensation de craquement, coup de fouet, déchirure).

  • L’évolution de la douleur et de l’impotence entre l’accident et le premier examen.

Ensuite l’examen clinique qui s’exerce par :

  • Une inspection afin de détecter la présence de : ecchymose, œdème, modification du relief musculaire, tuméfaction ou défect.

  • Une palpation pour signaler la présence de : douleur diffuse ou localisée, contracture, modification du ballottement musculaire, défect, rétraction ou hématome.

  • Un étirement passif.

  • Une contraction résistée en course interne, moyenne et externe.

  • La recherche de signes de compression (déficit neurologique et/ou Troubles vasculaires).

  • Des diagnostics différentiels pour détecter la présence de : rupture tendineuse (tendon achilléen et gastrocnémien médial) et/ou arrachement apophysaire.

Les examens d'imagerie tels que l'échographie, la tomodensitométrie et la résonance magnétique fournissent des informations utiles pour étudier et définir plus précisément la lésion.

Étiologie

Une déchirure musculaire survient après un effort physique très important comme l'utilisation d'une mauvaise mécanique corporelle pour soulever quelque chose de lourd ou lorsque le muscle est trop sollicité en faisant le même mouvement encore et encore.

L'entraînement intensif et la compétition dans les épreuves d'endurance comme le marathon s'accompagnent de lésions des fibres des muscles squelettiques actifs.

Le risque de déchirure musculaire intrinsèque (indépendamment de tout facteur extérieur) est majoré par certains facteurs :

  • Une insuffisance de la préparation musculaire par échauffement et étirements.

  • Des périodes d’activité physique intense trop rapprochées, avec une récupération trop courte et/ou un entraînement pas assez progressif.

  • Une action excessive ou brutale.

  • Une alimentation (et plus particulièrement une hydratation) inadaptée.

  • Une tendinite.

Épidémiologie

Les lésions musculaires représentent de 10 à 55 % des traumatismes du sport, 92% de ces lésions touchent le membre inférieur (Quadriceps 19 %, Ischio-jambiers 37 %, Adducteurs 23 %, Triceps 13 %).

Traitement

Le traitement des lésions musculaires est influencé par la proportion de fibres musculaires touchées, ainsi que l’atteinte concomitante du tissu de soutien :

 

  • Tout d’abord, le traitement immédiat des lésions musculaires est connu sous le nom de principe PRICE (Protection, Repos, Glace, Compression et Élévation). En effet, ces cinq mesures visent toutes à minimiser le saignement au site de la blessure.

  • Ensuite, l'utilisation des médicaments anti-inflammatoires est préconisée pendant une courte période au début de la récupération.

  • De plus, il y a prescription de physio électrothérapie et rééducation précoce selon le diagnostic initial, avec une stratégie bien encadrée, en accord avec le kinésithérapeute.

  • Pour certaines lésions musculaires du membre inférieur, le port d’une semelle orthopédique se révèle utile, afin de favoriser la reprise progressive d’un appui au sol.

  • Un traitement par la thérapie des ondes de choc peut être recommandé pour réparer les tendons et les ligaments et pourrait aider les sportifs et les athlètes à récupérer de lésions musculaires.

  • La chirurgie est parfois utile pour ponctionner un hématome qui comprime d’autres parties du membre ou pour réparer un muscle et un tendon après une rupture complète.

Références bibliographiques

  1. Schwitzguebel, A., J., Muff, G., Naets, E., Karatzios, C., Saubade, M., Gremeaux, V. (2018). 'Prise en charge des lésions musculaires aiguës en 2018', Rev Med Suisse 2018; volume 4. no. 613, 1332 – 1339. doi: 10.53738/REVMED.2018.14.613.1332

  2. Fernandes TL, Pedrinelli A, Hernandez AJ. MUSCLE INJURY - PHYSIOPATHOLOGY, DIAGNOSIS, TREATMENT AND CLINICAL PRESENTATION. Rev Bras Ortop. 2015;46(3):247-255. Published 2015 Dec 8. doi:10.1016/S2255-4971(15)30190-7

TRAITEMENT RECOMMANDÉ

TRAITEMENT RECOMMANDÉ

Lésions musculaires par Exo Médical, le spécialiste des ondes de choc