TENDINOPATHIE DE L’EPAULE

TENDINOPATHIE DE L’EPAULE

WhatsApp Image 2022-01-11 at 15.51.42 (1).jpeg

Définition

La tendinite de l’épaule est définie par une inflammation d’un tendon, occasionnant des douleurs et des difficultés dans la réalisation de mouvements qui sont d’ordinaire basiques et faciles. Elle touche ce que l'on appelle la "coiffe des rotateurs" qui réunit 4 tendons (supra-épineux, infra-épineux, sub-scapulaire et long biceps).

Symptômes

Le patient atteint d’une tendinite ressent généralement :

  • Une douleur, qui s’intensifie avec le temps, lorsqu’il étire le bras ou appuie dessus.

  • Un gonflement au niveau de l’articulation de l’épaule qui devient en parallèle rouge et chaude. La rougeur et la chaleur se situent généralement à l’endroit de l’inflammation.

  • L’incapacité de faire certains mouvements en raison de la douleur élevée.

  • Une  sensation d’accrochage ou de craquement dans l’articulation.

  • Un enraidissement très handicapant dans la vie de tous les jours.

  • Une perte de force au niveau musculaire qui témoigne d’une rupture des tendons.

Diagnostic

Le diagnostic de la tendinite de l’épaule est réalisé par le médecin afin de mettre en évidence des lésions au niveau du tendon. En détectant la douleur, une rougeur ou une enflure lors d’une palpation, le médecin peut prescrire une radiographie ou une échographie.

Les imageries permettent d’éliminer toute autre pathologie comme une fracture et de mettre en évidence la présence éventuelle d’arthrose ou de calcifications dans la coiffe des rotateurs. Ainsi, les examens d’imagerie apportent de grandes précisions sur la progression de la tendinite et sur les effets déjà visibles au niveau de l’articulation.

En cas de doute, une IRM ou un scanner peuvent être prescrits afin de déceler les éventuelles ruptures du tendon mais aussi d’évaluer son épaisseur.

Étiologie

Cette pathologie survient à la suite d’un traumatisme direct ou indirect de l’épaule, et peut survenir aussi à la suite d’un ancien traumatisme qui aurait usé l’articulation au fil du temps.

Par ailleurs, le manque d’échauffement chez les sportifs peut favoriser l’apparition d’une tendinite. Aussi, une intensité subite de l’effort met à mal les tendons qui s’étirent brusquement et se retrouvent fragilisés.

Cependant, d’autres causes et facteurs de risques peuvent être ajoutés à la liste, comme la sédentarité et l’âge du sujet. En effet, les tendons perdent leur élasticité et leur résistance avec l’âge, un patient plus âgé sera plus fragile et donc plus à même de développer la pathologie.

Il est à noter que des maladies d’ordre métabolique peuvent favoriser l’apparition de certaines tendinites, comme le diabète, mais aussi d’autres facteurs d’ordre anatomique, qui provoquent une usure progressive du tendon.

Épidémiologie

Cette pathologie affecte souvent les sportifs mettant à rude épreuve l’articulation de l’épaule, comme les sports qui demandent l’usage d’une raquette ou qui font effectuer un mouvement de lancer.

En outre, la tendinite de l’épaule se retrouve chez certains professionnels dont l’activité est manuelle, et le plus souvent, chez des patients âgés de plus de 40 ans.

Traitement

Après un diagnostic la tendinite de l’épaule chez le patient, le médecin propose un traitement en étapes :

  • En premier lieu, un repos pendant minimum 3 semaines est nécessaire, afin de limiter les mouvements d’élévation répétés au-dessus de l’horizontale.

  • En même temps, un traitement anti-inflammatoire non stéroïdien est généralement prescrit la première semaine.

  • Après cette période de repos, des séances de kinésithérapie peuvent être bénéfiques constitués principalement d’étirements et de massage du tendon.

  • Ensuite, des injections de cellules souches, sous échographie, sont réalisées afin de permettre au tendon de se régénérer.

  • Après 6 mois, si la douleur persiste malgré un traitement médical parfaitement réalisé, une acromioplastie sous arthroscopie (intervention chirurgicale) est recommandée.

  • les ondes de choc est une méthode de traitement qui a prouvé son efficacité chez 70 % de cas au bout de six semaines. Le spécialiste délivre des ondes sonores discontinues, qui agissent directement sur les tendons, stimulent leur vascularisation et accélèrent leur cicatrisation. Deux ou trois séances de dix minutes sont nécessaires, espacées de dix à quinze jours.

Références bibliographiques

  1. Chianca V, Albano D, Messina C, Midiri F, Mauri G, Aliprandi A, Catapano M, Pescatori LC, Monaco CG, Gitto S, Pisani Mainini A, Corazza A, Rapisarda S, Pozzi G, Barile A, Masciocchi C, Sconfienza LM. Rotator cuff calcific tendinopathy: from diagnosis to treatment. Acta Biomed. 2018 Jan 19;89(1-S):186-196. doi: 10.23750/abm.v89i1-S.7022. PMID: 29350647; PMCID: PMC6179075.

  2. Darrieutort-Laffite C, Blanchard F, Le Goff B. Calcific tendonitis of the rotator cuff: From formation to resorption. Joint Bone Spine. 2018 Dec;85(6):687-692. doi: 10.1016/j.jbspin.2017.10.004. Epub 2017 Nov 28. PMID: 29195923.

TRAITEMENT RECOMMANDÉ

TRAITEMENT RECOMMANDÉ

Tendinopathie de l'épaule par Exo Médical, le spécialiste des ondes de choc