THÉRAPIE DES POINTS TRIGGERS MYOFASCIAUX EX : COU

THÉRAPIE DES POINTS TRIGGERS MYOFASCIAUX EX : COU

Définition

Les triggers points myofasciaux au cou, appelés encore les points gâchettes, désignent des modifications pathologiques et douloureuses au sein de la musculature squelettique du cou. Les points trigger myofasciaux figurent parmi les causes les plus fréquentes de douleurs chroniques de l'appareil locomoteur.

Il s'agit de minuscules parties de fibre musculaire cervicale qui restent crispées et raccourcies.

Symptômes

Les triggers points myofasciaux au cou s’accompagnent généralement d’épisodes inflammatoires locaux, les symptômes comprennent :

 

  • Une sensation de compression et le besoin d’étirer la partie du corps concernée peuvent se faire ressentir.

  • Une douleur qui n’apparaît pas au point trigger point lui-même, qui n'est souvent que peu douloureux ou seulement en exerçant une pression directe, mais irradie dans d'autres régions avoisinantes du cou. Donc, l'endroit d'où proviennent les douleurs et l'endroit où elles sont ressenties peuvent parfois être très éloigné.

  • Augmentation significative de la raideur dans le cordon musculaire cervical.

Diagnostic

La validation de la présence des triggers points myofasciaux au cou, se réalise par 4 critères qui se basent sur la palpation :

 

  • La présence d’un « nœud » ou un cordon musculaire qui représente l’ensemble de fibres musculaires crispées.

  • Une sensibilité à la pression dans le cordon musculaire du cou.

  • Une douleur irradiée provenant du point trigger myofascial au cou.

  • La stimulation mécanique du point trigger dans le cordon musculaire du cou provoque des secousses musculaires locales.

Étiologie

Les triggers points myofasciaux au cou s’installent en général dû à des mauvaises postures, à un faux mouvement, ou encore à un mauvais usage du muscle du cou.

De plus, un geste répétitif ou une mauvaise position récurrente au niveau du muscle du cou peuvent entraîner une hypoxie musculaire puisque la circulation sanguine se fait moins fluide sur la zone concernée.

Épidémiologie

Cette pathologie est la cause de douleur musculaire la plus fréquente. L’incidence dans la population générale varie de 30 à 80 %, mais augmente surtout chez les personnes actives de 30-40ans.

Les triggers points myofasciaux au cou sont associés à plusieurs pathologies, dont les céphalées de tension, le trouble de l'articulation temporomandibulaire, les cervicalgies, le syndrome du canal carpien, la lombalgie, la douleur pelvienne.

En fait toute pathologie peut être à l'origine de tensions musculaires, qui vont pouvoir générer des contractures puis des Trigger Points. Ces structures peuvent ensuite évoluer pour elles-mêmes rendant le diagnostic complexe à établir.

Traitement

Le traitement des triggers points myofasciaux au cou vise à améliorer la vascularisation à l'intérieur de la région cervicale, à étirer le cordon musculaire du cou et à relâcher les fascias proches.

Deux méthodes de traitement des triggers points différentes peuvent être proposées : la thérapie manuelle des points trigger et le Dry Needling. Il faut noter que la combinaison de ces deux techniques est la plus recommandée.

  • La méthode manuelle des points trigger consiste à traiter par un massage profond la musculature, les fascias et les structures passives au niveau du cou avec des pressions plus ou moins fortes.

  • Le Dry Needling ou puncture à sec consiste à appliquer des aiguilles d'acupuncture à usage unique pour influencer la zone musculaire pathologique du cou, afin de rétablir une circulation sanguine normale dans le trigger point cervical et de faire disparaître la douleur s'y rapportant.

D’autres techniques peuvent agir directement sur la douleur, notamment les ultrasons, le laser, la stimulation nerveuse électrique transcutanée et l’application des ondes de choc.

Une étude a montré que la thérapie par ondes de choc extracorporelles est aussi efficace que la stimulation nerveuse électrique transcutanée dans le but de soulager la douleur et d'améliorer l'amplitude des mouvements cervicaux.

Références bibliographiques

  1. Jeon JH, Jung YJ, Lee JY, Choi JS, Mun JH, Park WY, Seo CH, Jang KU. The effect of extracorporeal shock wave therapy on myofascial pain syndrome. Ann Rehabil Med. 2012 Oct;36(5):665-74. doi: 10.5535/arm.2012.36.5.665. Epub 2012 Oct 31. PMID: 23185731; PMCID: PMC3503942.

  2. Ezzati K, Ravarian B, Saberi A, Salari A, Reyhanian Z, Khakpour M, Yousefzadeh Chabok S. Prevalence of Cervical Myofascial Pain Syndrome and its Correlation with the Severity of Pain and Disability in Patients with Chronic Non-specific Neck Pain. Arch Bone Jt Surg. 2021 Mar;9(2):230-234. doi: 10.22038/abjs.2020.48697.2415. PMID: 34026942; PMCID: PMC8121028.

TRAITEMENT RECOMMANDÉ

TRAITEMENT RECOMMANDÉ

Thérapie des points triggers myofasciaux par Exo Médical, le spécialiste des ondes de choc